Le papier photo jet d’encre…


tirage-papierPourquoi imprimer ses photos quand on peut le faire chez photo web, foto.com, photostation, etc?

Pour les papiers… ils sont la plupart du temps brillant tout moche, hyper souples, bourrés de reflets, marque les traces de doigts. Désolé, mais c’est du super grand public, c’est moche. C’est bien pour tirer les photos de la dernière soirée arrosée entre amis, mais pas pour faire du tirage de jolie photo.

Et lorsque vous faites faire votre tirage chez un tireur pro, avec le choix d’un joli papier, c’est magnifique, mais qu’est ce que cela coûte cher. 

Attention cependant, imprimer ses photos en mode tirage d’art à la maison, c’est encore plus cher: entre le coût des cartouches, de l’imprimante, des essais, et du papier… Vous allez y laisser 3 bras.

 

r3000Mais alors pourquoi imprimer soi même si c’est aussi cher, me direz vous?

Qui tire ses photos de vacances sur papier? Qui le fait depuis qu’ils ont une petite imprimante à sublimation à la maison: rapide, impeccable pour faire un petit tirage 10×15 tout simple.

Et bien c’est pareil. Si vous avez une belle imprimante et du beau papier, vous le ferez plus souvent, même si cela coûte plus cher.

Belle imprimante signifie déjà imprimante à encres pigmentaires. Le sujet de l’article n’est pas là, mais il est un pré-requis à l’impression de qualité. Pour ma part, j’ai acheté une imprimante pro d’occasion. et pareil pour les cartouches. idéal pour une initiation: j’ai une HP b9180, excellente de 2006, qui se brade sur le marché de l’occasion. Donc dans mon cas, l’amortissement arrive très très très vite.

Et si vous avez votre belle imprimante, arrêtez d’imprimer sur du papier epson high gloss grand public, et allez chercher de beaux papiers (epson en a aussi) chez Canson, Hahnemühle, Innova, Lumière, Ilford, ou des marques plus généralistes… Pour pouvoir les encadrer… dans des caisses américaines, afin que l’on puisse voir, limite « toucher » (attention pas le droit de toucher) du regard le papier. Car un papier mat derrière une plaque de verre, devient brillant :-) dommage. 

 

 

csm_icc_profile_by_hahnemuehle_71494990f1Pourquoi faire des test quand on peut voir le rendu sur un stand?

Parce qu’un papier ne convient pas à toutes les imprimantes. Pour chaque imprimante, et chaque papier, il existe un profil adéquat (nommé profil ICC) qui permet à l’ordinateur de sortir le même résultat que ce que vous voyez à l’écran. Si vous n’avez pas le bon profil, il devient difficile de sortir quelque chose de reproductif. Il est bien sûr possible de calibrer son imprimante et toute sa chaine, mais on rentre dans du quasi pro. 

Donc vous avez VOTRE imprimante, et VOS encres, et donc VOTRE rendu, et cela nécessite des tests dans VOTRE maison.

 

Quelle a été ma démarche pour le choix des papiers?

1455801351_discovery-pack-fine-art-photo-2016t150-10646702_samplepack_a4J’ai fait le salon de la photo, je suis allé sur les stands de papier photo, et j’ai pris des échantillons des papiers qui avaient l’air de me plaire, ou acheté des packs d’essai comme le font beaucoup de fabricants.

De retour à la maison, sur des feuilles A4, j’ai imprimé sous lightroom des échantillons sur la feuille A4, 2 en couleur, 2 en noir et blanc, avec les réglages préconisés par les fabricants de papier, profils ICC qui vont bien, etc… Et je peux grâce à ça, comparer les papiers: leurs rendu, la densité des couleurs, la saturation, les noirs, la teinte chaude ou froide du papier, leur main (poids du papier). Je garde tout dans une boite, pour pouvoir choisir le bon papier le jour J.

Si vous ne connaissez que le brillant ou mat, sachez qu’il y a énormément de type de papier différents.

  • Brillance: Brillant, satiné, mat, perlé…
  • Type de papier: grand public ou fine art (plus destiné aux expositions)
  • Matière: papier cotton, fibre pour plastique (RC), canvas (toile)…, texture ou lisse

Et vous pouvez quasiment mixer toutes ces caractéristiques.

 

Ma conclusion, mon papier?

csm_dfa-sample-photorag_03_6d5a7c2873Et bien j’ai pu comparer des papiers, des rendus, des textures, et je me suis rendu compte que le rendu des Photo Rag est top… mais en Noir et blanc pour mon type de photo, plus portrait d’ailleurs. 

csm_dfa-sample-barytafb_03_b983a869dbQu’en not et blanc avec nécessité de contrastes importants, ou rendu hyper qualitatif: les papiers barytes d’une manière générale, spécifiquement le hahnemuhle FB baryté, plus proche d’un rendu de papier argentique comme l’ilford FB multigrade. Il est légèrement brillant mais pas trop. Idéal en Noir et blanc ainsi qu’en couleur. Magnifique quoi. Et même si j’ai une préférence pour le Hahnemühle FB bartya, Tous les baryté de toutes les marques sont magnifique, et retiennent mon attention. Mais c’est ma sensibilité, c’est pour ça que vous devez essayer des papiers vous même.

Moi, j’aime donc les papiers fibre, plus épais, avec une meilleure « main », aux papiers RC, mais certains n’ont pas a rougir de leur qualité un peu moindre, un peu brillant, pas trop, au rendu plutôt satiné, moins perlé. 

Mes tops:

  1. Hahnemühle Baryta FB 350g/m2
  2. Hahnemühle Fine art Baryta 325g/m2
  3. Canson Infinity Photo Lustre Premium RC 310g/m2
  4. Canson Infinity Platine Fibre Rag 310g/m2 (à tester encore)

Et comme le papier coûte cher, et bien maintenant que je sais ce que cela rend sur MON imprimante, et bien j’achète 2 références et c’est tout. Mais au moins, je sais qu’elles sont top pour mon style de photo, mes réglages, mon imprimante, mes yeux, et potentiellement, mes fans si j’en ai :-)

Faite comme moi, sautez le pas. 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *